Quelles sont les étapes pour limiter le risque d’explosion en mesure de prévention ?

1649920621031

Les sites de production et d’exploitation industrielle ont la responsabilité de limiter les risques d’explosion dans leur usine ou leurs espaces de stockage. Les process ont l’obligation d’inclure des dispositifs pour empêcher la formation d’atmosphère explosive ou des procédures pour réduire les risques existants. Dans les deux cas, il s’agit de mesures de prévention à anticiper. Pour les mettre en place et s’assurer de leur efficacité, l’intervention d’un expert est indispensable. Une étude préalable permet de déployer des moyens adaptés à l’environnement. Mais le dispositif à la fois technique et organisationnel nécessite différentes mesures réglementaires. Quelles sont les étapes pour limiter le risque d’explosion en mesure de prévention ? Quelles sont les conditions à respecter pour suivre la réglementation en vigueur ? LSI fait le point.

Évaluer les risques d’explosion pour éviter un accident et en réduire les conséquences

La manipulation de substances chimiques et leur stockage peuvent entraîner des réactions en chaîne non maîtrisées. Le simple conditionnement d’un produit dans un silo, une cuve ou un réservoir aussi bien que les mélanges de réactifs sont soumis à la thermodynamique des fluides qui peut prendre des proportions dangereuses. Les modifications engendrées par leur expansion augmentent les risques de surchauffe avec une augmentation de la pression. Elles rendent le dispositif potentiellement à risque. Une étude de ces risques constitue donc une priorité. Mais quelles sont les étapes pour limiter le risque d’explosion en mesure de prévention lors d’une évaluation ?

Répertorier les matériaux potentiellement dangereux

L’inventaire des substances combustibles présentes sur le site permet d’anticiper les réactions possibles. La résistance des matériaux à la pression, à la chaleur ou à la corrosion et leurs réactions au feu interviennent dans le choix d’une solution de sécurité. Il s’agit aussi de tenir compte de la nature des fluides et de leurs conditions d’utilisation.

Réaliser un état des lieux et des conditions de stockage

L’environnement de stockage ou de production fait également l’objet de toute l’attention lors d’une évaluation des risques. Le confinement d’un espace n’a pas le même impact sur le déclenchement d’un processus qu’une zone ventilée. La proximité d’une source d’énergie augmente le niveau de risque. La présence de gaz ou de poussières accentue les phénomènes propices à l’inflammation.

Lister le personnel concerné par les risques

L’atmosphère explosive représente un risque vital pour le personnel en activité. La libération de gaz peut être toxique. Le risque incendie reste toujours une menace. Il est donc nécessaire de faire une liste précise des personnes exposées aux dangers. La fréquence et la durée de l’ATEX influencent le protocole de sécurité à mettre en place. La réglementation ED 945 régit les différentes options possibles.

Rédiger le document relatif à la protection contre les explosions est obligatoire

La réglementation autour de l’ATEX exige la rédaction d’un document sur les mesures de prévention à prendre pour chaque entreprise. Mais quelles sont les étapes pour limiter le risque d’explosion en mesure de prévention avant la rédaction du DRPCE ? Des mesures précises permettent de déterminer des seuils à ne pas dépasser et les conditions normales d’exécution des process. La pression et la température font partie des paramètres à surveiller en priorité pour éliminer tout risque d’explosion. Une étude des dysfonctionnements possibles pour une installation donnée garantit la limitation de leurs effets. Tous ces éléments sont consignés dans le document relatif à la protection contre les explosions pour ensuite être ajoutés au dossier sur les risques au travail. Obligatoire, il sert de référence pour la mise en place d’une solution de sécurité appropriée.

Mettre en œuvre les mesures de prévention contre les risques d’explosion

Le bilan établi permet de prendre toutes les précautions nécessaires à la sécurité des personnes et à la sûreté des installations. Voici quelles sont les étapes pour limiter le risque d’explosion en mesure de prévention sur le terrain :

Mettre en place un dispositif de sécurité adapté

Les installations doivent être équipées de soupapes de sécurité pour diminuer la pression dans les cuves ou les réservoirs. Un équipement de détection permet de surveiller la température. Le système de ventilation sert à évacuer les gaz explosifs. Un évent d’explosion assure la décharge de la pression trop élevée dans une salle grâce à une ouverture contrôlée. Sa membrane limite les projections et le risque d’explosion de poussière souvent à l’origine d’un incendie.

Prévoir un protocole d’organisation sécurisé

Le protocole de sécurité indique des zones délimitées en fonction de la nature et du niveau des risques encourus. Il impose des procédures différentes selon le secteur concerné. Il restreint l’accès sur un périmètre précis. Il intègre le règlement à suivre pour le personnel.

Assurer la formation du personnel aux mesures de prévention à respecter

L’entreprise est tenue de former le personnel au protocole de prévention pour la sécurité de tous. L’explosion doit être contenue dans un périmètre déterminé et aménagé pour limiter l’expansion du phénomène. Le respect de la réglementation de l’entreprise garantit aussi la sûreté des installations. Tout incident à la suite d’une erreur humaine implique néanmoins une procédure spécifique à suivre.

Pérenniser les mesures de protection contre les explosions avec un bilan annuel

Le protocole de sécurité finalisé, il est essentiel de savoir quelles sont les étapes pour limiter le risque d’explosion en mesure de prévention après la rédaction du DRPCE. Un spécialiste de la sécurité expertise d’abord la solution proposée pour protéger les personnes et les installations. La validation des seuils et des dispositifs de sûreté garantit la limitation des risques ATEX. Chaque année, un nouveau bilan permet de vérifier les normes à prendre en compte. LSI peut attester de la validité des données utilisées pour paramétrer le dispositif. Nous accompagnons chaque étape pour limiter le risque d’explosion dans votre entreprise. Avant de nous contacter, voici un petit rappel pour savoir quelles sont les étapes pour limiter le risque d’explosion en mesure de prévention :

  • Réaliser un bilan des risques d’explosion spécifiques aux installations
  • Étudier les différentes solutions pour limiter la formation d’une atmosphère explosive
  • Rédiger un DRPCE incluant des mesures précises et des valeurs seuils
  • Intégrer le document relatif à la protection contre les explosions au rapport sur les risques au travail
  • Former le personnel aux mesures de prévention
  • Assurer la maintenance des équipements
  • Vérifier les dispositifs et la validité des protocoles de sécurité chaque année.
Défilement vers le haut

Demande de devis

Pour plus d’informations sur la gestion de vos données et les modalités d’exercice de vos droits, nous vous invitons à consulter la Politique de confidentialité du Site.
Je donne mon accord pour que LSI-France utilise les informations et les coordonnées de contact saisies par mes soins, impliquant des données personnelles, afin que je puisse :